Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Complainte d'une infirmière rouillée

27 Juillet 2017 , Rédigé par Anne

La musique retenti, fort, mon cerveau encore embrumé se met sur ON et par réflexe ma main attrape le téléphone pour couper cette sonnerie insupportable qui risque de réveiller toute la maison.

 

Il est 5h30.

 

Doucement les minutes s’étirent. Mon corps aussi. 

Il faut le temps.

Il lui faut du temps.

 

Bientôt les portes, portillons, les poignées, les clés à tourner, escaliers à monter, les perfusions à retirer, les bras à piquer, les gants de toilettes à essorer, les corps à laver, habiller, panser, porter, supporter. 

Les regards, les odeurs, les paroles parfois maladroites, parfois drôles, souvent touchantes.

 

La vie, sa brutalité.

 

Les escaliers sont interminables, l’ascenseur est une invention géniale qui permet un temps de pause, même de quelques secondes, dans cette course effrénée… 

 

Et puis la voiture file, les kilomètres s’enchainent.

 

J’ai parfois cette impression, l’impression qu’elle va un jour s’envoler et me permettre une évasion, là haut, en apesanteur, flotter, redevenir légère, ne plus rien sentir… 

 

La douleur qui s’évapore…un ultime soulagement dans la douceur d’un soir d’été.

 

Liberté.  

 

Et ce jour là, peut être, s’arrêtera…

 

Le marathon sans trophée, d’une infirmière rouillée.

 

 

 

Source: behance.net

Source: behance.net

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vietnam Dragon Travel 31/07/2017 04:50

Bonne continuation avec les articles magnifiques comme ca! Bonne chance et bonne continuation!