Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Des femmes, des hommes : être soignant #2

14 Avril 2016 , Rédigé par Anne Publié dans #Reflexions sur la profession

Pas à pas.
Quand la vie accroche, se désaccorde, s'en va.
Ils sont là.


Des femmes et des hommes œuvrant ensemble. Tournés vers ceux qu'ils soignent.
Des hommes et des femmes alliant leurs savoirs et pratiques malgré les moyens de plus en plus maigres qu'on leur octroie.
Des femmes et des hommes qui tentent d'extraire l'individualité du groupe dont ils ont la charge pour l'avoir toujours en vue.
Quelque soit le lieu, le type de prise en soin, le degrés d'urgence.


Des femmes et des hommes : des soignants, qui ont besoin eux aussi que l'on tienne compte de leur humanité : dès le départ, dés la formation et quelque soit leur diplôme par la suite.
Des soignants qui ont besoin de respect de la part d'une hiérarchie écrasante, de leur pairs mais aussi des personnes qu'ils prennent en charge.
Comment travailler efficacement et sereinement quand on sent son intégrité piétinée, voir niée? Quand la culpabilisation des équipes maquille des pressions économiques toujours plus importantes?
Placer le patient au centre du soin, sans que le soignant soit réellement acteur du système qui l'organise, créé des failles difficilement franchissables et surtout insupportables pour l'un comme pour l'autre.
Tout soignant devrait avoir la possibilité de faire de sa singularité un atout et renforcer par ses différences l'acceptation de celles de l'autre, celui qui, à un moment de sa vie a besoin d'une bienveillance sans fard libérée de toute pression.


Pas à pas.
Quand la vie accroche, se désaccorde, s'en va.
Ils sont là.
Il n'y a pas de jolie mélodie, pas de visage angélique ni de super héros.
Il y a ces femmes, ces hommes qui vous soignent comme vous êtes, en étant ceux qu'ils sont.
Si l'humanité dans le soin est essentielle, elle nécessite une réciprocité et passe par l'acceptation de celle des soignants que l'on nie trop souvent.

Des femmes, des hommes : être soignant #2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article