Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Jeux de pistes

17 Avril 2015 , Rédigé par Anne Publié dans #ma vie d'infirmiere

Un immeuble sobre, deuxième étage. Avant même de frapper à la porte l'odeur est déjà présente, doucement désagréable, comme pour préparer le visiteur au passage de l'autre côté. Une fois entré, elle est prégnante, entêtante, les fenêtres ont beau rester ouvertes une bonne partie de la journée elles n'arrivent pas à la chasser, elle trône dans l'appartement au même titre que les meubles. Le propriétaire est un homme qui, du haut de ses quatre-vingts années n'est pas très avenant, même franchement désagréable. Ses habitudes alimentaires rajoutent un potentiel non négligeable à l'atmosphère nauséabonde des lieux et viennent se mélanger aux fluides corporels divers et variés dont les traces sont présentes sur une bonne partie de la surface du sol et ainsi que par endroit sur les murs. Une aide ménagère fait pourtant son possible plusieurs heures par semaine.
Nous venons le soigner, tous les jours. Les gants sont de rigueur, parfois le masque quand fatigue ou sensibilité faisant, nous ne pouvons faire face à pleines narines.
Autre endroit, autre atmosphère. Un appartement où il fait toujours bon, une température idéale. Les meubles sont modernes, sobres. Les bibelots choisis avec goût partagent l'espace de décoration avec quelques plantes d'intérieur impeccablement entretenues. Tout est rangé à sa place, les tapis parfaitement aspirés et le sol, d'un blanc limpide, tenter d' y chercher une trace se révélerait rapidement être mission impossible. La propriétaire des lieux d'une cinquantaine d'années est à l'image de son intérieur. Un physique entretenu avec soin, droite, parfumée. C'est une femme polie, toujours souriante.
Nous venons la soigner également tous les jours.


Ces deux environnements sont complètement différents mais sur le pas de la porte de l'un comme de l'autre, une certaine difficulté de prise en charge campe.


À chaque personne sa singularité et souvent face à la maladie chronique, son énigme. Comme dans un jeu de piste, à nous de trouver des indices. Ils sont parfois évidents tant la personne que l'on a en face de nous est consciente et volontaire de la nécessité des soins mais sont dans d'autres situations inconsciemment dissimulés sous une couche de crasse et de saleté ou savamment effacés par une propreté trop étincelante.
Pourtant ces indices sont essentiels car ils nous livrent les clés d'une alliance soignant/soigné indispensable à une prise en charge efficace plaçant la personne soignée au centre de celle-ci.


À domicile, l'environnement du patient peut-être difficile à appréhender tant il est pour certains d'entre eux comme un bouclier de protection faisant face à toute intrusion mais nous avons la chance de pouvoir y puiser de précieux indices.

Chaque soignant ayant aussi sa singularité dans ce jeu de piste humain le travail d'équipe est d'or... même s'il nécessite parfois un masque et des gants.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fiona 16/06/2015 19:14

:) tes mots me parlent vraiment ! bravo