Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Infirmière en pratique (sportive) avancée.

14 Mars 2015 , Rédigé par Anne Publié dans #ma vie d'infirmiere

Il n'est pas tout à fait sept heures ( vous avez remarqué, tout commence souvent à cette heure là). Petits pas dans l'escalier, je monte doucement. Je pense à tous ces gens qui sont encore au fond de leur lit, au chaud, dans les bras de Morphée. Morphée avec qui soit dit en passant j'aimerais m'entretenir un de ces soir mais c'est un autre sujet.
Si j'étais un peu mauvaise, si l'aigreur s'emparait de mon corps et de mon esprit, je ferais claquer mes talons dont le bruit résonnerait de bas en haut, réveillant ainsi tout l'immeuble : "aller debout tout le monde!" niark niark!
Mais non, je sais à quel point le sommeil est précieux (surtout depuis que j'ai des enfants), alors je monte sur la pointe des pieds les trois étages et j'en profite pour me muscler un peu l'arrière train, Toujours voir le positif (rapport au risque d'aigreur).
Premier patient, premiers soins. Je referme la porte, ça y est, le "contre la montre" a commencé. Les patients et les soins s'enchainent. La cadence est soutenue.
Monsieur C.habite dans une impasse, pas moyen de se garer devant chez lui, souvent il n'y a pas de place et le risque de se retrouver coincée par un chauffeur livreur indélicat qui " en a juste pour cinq minutes " est grand. Cinq minutes c'est long, trop long. Alors la voiture garée dans une rue plus haut où elle ne risque rien, j'y vais, en petites foulées et je maudis mes chaussures à talons, petits certes mais qu'il aurait fallu troquer contre une bonne paire de baskets pour ne pas ressembler à une blonde un peu godiche excitée le jour des soldes.
Plus tard, j'entre chez Madame M. qui a besoin d'aide pour se laver et s'habiller. La salle de bain est exiguë, Madame M. ne l'est pas. Je me contorsionne, accroupie, debout, accroupie, debout et je tiens, je tiens... maudit pull qui ne veut pas s'enfiler... puis, viens le tour des chaussettes, du pantalon. Cuisses, abdos, tout travaille histoire de préserver mon pauvre dos. Pour finir, je suis en nage mais Madame M. est toute fraîche, changée, lavée, coiffée, parfumée, prête à affronter la journée : mission accomplie.
Quelques minutes de voiture et j'arrive en bas d'un grand immeuble que je connais bien. Je salue la femme de ménage qui entre dans l'ascenseur, on commence à se connaitre, deux travailleuses! Je lui souris, elle me souris, je lui dis bonjour et... avant même que je puisse l'atteindre, elle appuie sur le bouton et les portes se referment. Arg... pas si solidaire finalement... bon j'attends un peu, je réappuie, j'attends... punaise elle l'a bloqué à un étage... damned...Bon, le onzième par l'escalier, c'est pas si haut, ça me fera faire encore un peu d'exercice. Je monte les marches bien droite, presque en sautillant, sur la pointe des pieds, une vraie gazelle, pfff trop facile. Premier, deuxième, troisième... je ne sautille plus, je monte normalement hein, c'est bon. Quatrième, cinquième, sixième, mes genoux en ont marre et me le font savoir... Je terminerais mon ascension jusqu'au onzième me trainant telle une otarie hors de l'eau pour entendre " Bah alors vous n'avez pas pris l'ascenseur? ".
Et puis le dernier patient, la matinée s'achève, enfin un peu de repos (et une bonne douche).


Finalement quand on est infirmière et plus particulièrement à domicile, pas besoin d'applications de fitness ou autre runningtruc sur téléphone mobile pour contrebalancer les excès raclette/patates de la veille, non, même en ne voulant pas y mettre du sien, on fait en une matinée : cardio, musculation et autres exercices. Même nos zygomatiques sont sollicités quand au détour d'une sonnette, un grand monsieur nous reçoit pour sa prise de sang dans un pyjama en pilou et équipé de magnifiques chaussons en forme d'animal.
Magique!



Infirmière en pratique (sportive) avancée.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vero59 18/03/2015 14:27

j'adore la façon dont tu racontes notre quotidien, continue..c'est un plaisir de te lire

Anne 20/03/2015 15:05

Merci beaucoup! ;-)