Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Le temps

2 Janvier 2015 , Rédigé par Anna Publié dans #ma vie d'infirmiere

Ce matin, je pars, la tête dans le guidon. Une chose est certaine la journée sera chargée. En bonne infirmière libérale, j'ai une horloge greffée dans un coin de mon cerveau, un tic tac qui commence dés la sonnerie du réveil et qui s'enclenche sur un rythme effréné au moment où mes pieds touchent le sol. Plus vraiment besoin de calculer, l'habitude fait que je sais à peu de minutes près comment va se dérouler ma tournée et quel créneau horaire occupera chaque patient.
Ce matin je commence ma course contre la montre, je rentre et je sors de la voiture, je roule, passe les vitesses, peste contre les bus, les camions poubelles, tout ce qui peut retarder, enrayer ce rythme si intense mais aussi si fragile. Oui, fragile...
Ce matin je rentre chez Madame Madeleine, sa fille, qui luttait contre un cancer depuis plusieurs années s'est éteinte, hier. Le soin que j'ai à lui faire n'est pas long mais je resterai avec elle, écouter sa peine, essuyer ses larmes, lui permettre de dire ce qu'il y a d'intolérable et illogique dans le fait de voir partir son enfant avant soi. Madame Paloin ne sera pas contente, rapport au coiffeur, Monsieur Caisse non plus, rapport à ses courses, Madame Chat rapport à son ménage. Ils attendront et je réorganiserai le reste de la journée.
Les jours se suivent, je cours toujours, je peste toujours après les bus et les camions poubelles mais malgré tout j'arrive quand il le faut à prendre le dessus sur ce temps qui défile, à le dompter et l'arrêter pour mieux le laisser repartir. C'est une gymnastique de tout instant, le temps peut être notre allié comme notre pire ennemi dans ce métier. Le tout est de savoir par moment prendre de la distance et discerner ce qui est important de ce qui peut attendre. La peine, la détresse et la douleur n'attendent pas, le coiffeur, les courses et le ménage le peuvent.
Si, si, tout comme la paperasse, celle qui remplit mon bureau mais qui ne remplit pas mon coeur ... contrairement à mes enfants.

Le temps

Partager cet article

Repost 0