Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Infirmière libérale: Petits conseils #2

16 Janvier 2015 , Rédigé par Anne Publié dans #ma vie d'infirmiere

En ce début d'année bien gris et bien triste, je vous propose un sujet plus léger et plus terre à terre que les deux précédents, écris dans l'émotion des événements tragiques qui ont secoué notre pays la semaine dernière.
Voici une deuxième série de petits conseils, modestes mais qui peuvent comme la première série s'avérer utiles..
Il est bon d'avoir ces petites choses en tête avant de se lancer dans cette jungle qu'est le soin à domicile.


Quand vous entrez dans un immeuble, gardez en tête l'étage par lequel vous y accédez. Certains bâtiments sont traitres et quand on prend l'ascenseur pour redescendre, le réflexe est d'appuyer sur 0 ou rez-de-chaussée... loupé votre voiture est au -1 et vous avez perdu cinq bonnes (précieuses) minutes à essayer de comprendre pourquoi votre voiture n'est pas sur le parking, qui ne ressemble d'ailleurs pas à celui où vous l'avez garé...On m'a volé ma voiture??? et le parking aussi??? ça y est je perds la raison, ça doit être ça le burn out...
Malgré la confusion, vous retournez dans l'ascenseur, vous comprenez enfin que vous vous êtes trompée d'étage et qu'il y a, à peu de choses prés, le même parking au -1.
De toute les façons, même au sein d'un appartement, l'astuce est de vraiment faire attention au chemin parcouru de la porte d'entrée jusqu'à la pièce où a lieu la prise en charge et surtout repérer la porte de sortie. Souvent on est guidée à l'arrivée mais on se retrouve seule au moment de partir... et c'est moche d'ouvrir la porte des toilettes en scandant gaiement un "Au revoiiiiir" Ha non, c'était pas la bonne...
Si l'on rajoute à cela le problème de l'étage où est garé notre voiture, croyez moi il y a de quoi se demander où on a pu laisser son cerveau. Dans la voiture? peut être... Au -1? A mince, ça y est je ne sais plus...


Une autre astuce.
Quand une personne est seule chez elle et qu'elle ne peut vous ouvrir la porte, elle vous propose souvent de vous jeter les clés de l'entrée par la fenêtre. Le premier réflexe est de tendre les mains en ponctuant parfois le geste d'un " j'ai! j'ai!" qui se finira par une petite larme au coin de l'oeil. Pourquoi? Parce-que des clés, même jetées du premier étage, même en joignant les mains... ça fait mal. Je vous laisse imaginer quand il y a plusieurs étages de hauteur. Un conseil, regardez les s'écraser par terre avant de les ramasser, c'est plus prudent.


Les appartements où maisons sont, contrairement aux chambres d'hôpital des lieux de vie. La vie, la vraie, celle dans laquelle personne ne vient faire le ménage tous les jours voir plusieurs fois par jours dans votre chambre. Il y a bien les aides ménagères mais souvent les pauvres, se trouvent dans des situations désespérées quand même après leur passage, la pièce de vie ressemble à un chantier. Il faut donc, chez certains patients, faire attention à tout ce qui peut trainer par terre. Du simple papier, vêtement, inoffensif jusqu'à la crotte de Kiki (non il n'y a pas que les trottoirs qui en profitent). Il peut y avoir aussi des obstacles en tout genre et regarder par terre pour ne pas choir est une chose mais attention à bien regarder aussi en l'air, le risque étant de vous retrouver les cheveux collé à un joli tue mouche gluant de colle (et de mouches)... drôle de sensation...


Voilà pour les petits conseils#2. Un dernier pour la route, quand il n'y a pas d'ascenseur, si vous êtes un peu étourdie comme moi, comptez les étages, au risque, si rien n'est noté sur le pallier, de devoir tout recommencer. c'est cadeau! et c'est pour vos genoux!

Infirmière libérale: Petits conseils #2

Partager cet article

Repost 0