Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Noel

24 Décembre 2014 , Rédigé par Anna Publié dans #ma vie d'infirmiere

Si cette année je ne travaillerais pas demain, je pense à toutes celles et ceux qui seront sur la route ou dans les hôpitaux, en ce jour spécial. C'est en me remémorant les années précédentes que j'écris aujourd'hui.




Le passage de la porte d'entrée à l'extérieur de la maison est toujours saisissant à cette période de l'année. Je quitte un foyer chaud et douillet, dans lequel tout le monde dort paisiblement. Une fois dehors il fait un froid humide, pénétrant et à cette heure ci, tout n'est encore que pénombre. L' atmosphère est particulière à l'aube d'un matin de Noël, la ville semble plongée dans une immobilité sereine, comme mise entre parenthèses. Je me sens comme un intrus dans ce monde figé. Commencer à s' affairer à ce moment là se résume à une marche forcée à contretemps.


Je m'apprête à retrouver les patients que j'ai quitté la veille, qui, pour la plupart, n'auront vu personne depuis. Le contraste entre ces personnes et ceux pour qui la famille est présente est plus marqué en ce jour particulier.
Il y a Quelques années, travailler pendant les fêtes reposait, comme habituellement sur un travail d'équipe. Les premières personnes que je rencontrais étaient les collègues, la relève dont je faisait partie. Un temps pour échanger, organiser notre travail. L'ambiance dans le service était souvent plus détendue, bien que le travail soit le même. Les patients étaient tous seuls dans les chambres au matin. l'institution gomme les disparités sociales, du moins les estompent pas mal...Un monde à part...


Aujourd'hui, seule, d'appartements en maisons, je mesure la chaleur ou la détresse, la résignation ou le combat. Parfois je me fais toute petite pour respecter l'intimité de ce matin si spécial et faire que la jambe immobilisée et l'anticoagulant indispensable ne fasse pas se détourner le regard des enfants ou petits enfants de leurs cadeaux au pied du sapin. Ailleurs je me fais encore plus présente que d'habitude pour casser la solitude, libérer la parole, les souvenirs.


Enfin, je rentre, retrouver les miens, voir les étoiles dans les yeux de mes enfants. Je mesure à mon tour ce qu'est la joie d'être ensemble et la douleur de l'absence de ceux qui sont partis.


Joyeux Noel à tous.

Noel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :