Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une infirmière à la maison

Liberté VS Libéral

7 Décembre 2014 , Rédigé par Anna Publié dans #Reflexions sur la profession

Travailler quand on est infirmière, en libéral, c'est se déplacer au domicile des personnes malades ( peu d'entre elles viennent à nous). Apprendre au fil du temps à appréhender cette proximité, entrer dans l'intimité des patients en ayant la juste distance.
C'est se nourrir d'humanité, vraie, non aseptisée par l'univers hospitalier.
C'est apprécier une variété des soins et des populations prises en charge. Une véritable source d'enrichissement professionnelle et personnelle.
Nous avons la liberté de travailler seul, en association etc... La liberté du nombre de jours, de l'amplitude horaire que l'on souhaite et pas de lien de subordination.


Liberté... toute relative...


Avoir le statut libéral c'est aussi pour beaucoup d'entre nous une bonne dose de paperasse, de gestion, de coordination, tout ça bien sûr non rémunéré. Qu'on le veuille ou non c'est comme ça et peu de cabinets, indépendamment du nombre d'associés ont les moyens d'embaucher une secrétaire.
Comme les kinésithérapeutes, nous travaillons sur prescription médicale pour tous les soins. Nous sommes sous convention, nos honoraires étant déterminés par une nomenclature très complexe. Il nous faut donc une ordonnance médicale bien rédigée et bien précise pour pouvoir les justifier. Autant vous dire que très souvent ça nous amène à user de la salive, du timbre poste et surtout du temps pour pouvoir récupérer la..."précieuse".
Malgré cela il faut aussi avoir les nerfs solides quand viennent des litiges, les caisses ont besoin de faire des économies et (sans parler des fraudeurs bien sur) nous sommes des proies faciles.
Il y a pour certaines (et certains) d'entre nous les rétrocessions que nous devons en cas de collaboration, rétrocessions qui couvrent une partie des frais de fonctionnement du cabinet mais pas seulement et souvent une partie va dans la poche des associés. Après plusieurs années on peut dire qu'à ce régime on paye pour travailler.
Avoir le statut libéral c'est ne pas avoir de congés payés une carence de 90jours en cas d'arrêt maladie et des indemnités qui couvrent à peine les charges...


Liberté...


Il n'y a pas dans cet article de plainte de ma part, j'ai choisi mon mode d'exercice et j'aime mon métier. Ceci est simplement un constat un peu amer de nos conditions de travail, très mal connues du grand public qui a encore une image bien erronée des infirmières libérales et qui entraîne trop souvent au mieux des réflexions désobligeantes, au pire de l'agressivité.
Pourtant, nous sommes nombreux à choisir ce mode d'exercice, s'épanouir professionnellement étant de plus en plus difficile dans les institutions de soin.


Nous devons nous battre conserver et tirer notre profession vers le haut. Le lien social que nous représentons, cette alternative du soin "usine" des grands hôpitaux et cliniques est essentiel.


Alors à tous mes collègues libéraux, toutes celles et ceux qui ont fait ce choix de travailler indépendamment de l'institution, courage dans cette quête de liberté et n'oublions pas, l'union fait la force, alors soyons solidaires!

Liberté VS Libéral

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :